D'UN RETOURNEMENT L'AUTRE
  • JPEG - 1 Mo
    D’UN RETOURNEMENT L’AUTRE
    D’UN RETOURNEMENT L’AUTRE
    JPEG - 1 Mo
    D’UN RETOURNEMENT L’AUTRE
    D’UN RETOURNEMENT L’AUTRE

    D’UN RETOURNEMENT L’AUTRE

  • JPEG - 36.4 ko
    D’UN RETOURNEMENT L’AUTRE
    D’UN RETOURNEMENT L’AUTRE
    JPEG - 36.4 ko
    D’UN RETOURNEMENT L’AUTRE
    D’UN RETOURNEMENT L’AUTRE

    D’UN RETOURNEMENT L’AUTRE

  • JPEG - 1.8 Mo
    D’UN RETOURNEMENT L’AUTRE
    JPEG - 1.8 Mo
    D’UN RETOURNEMENT L’AUTRE

    D’UN RETOURNEMENT L’AUTRE

D’UN RETOURNEMENT L’AUTRE
comédie sérieuse sur la crise financière en quatre actes et en alexandrins.

les 15, 18, 19, 20 décembre 20h30

15€ / 10€ étudiants et scolaires

de Frédéric Lordon, économiste
mise en scène de Luc Clémentin

avec Simon Bellahsen, Arnaud Caron, Gérald Cesbron, Luc Clémentin, Olivier Horeau / Stéphane Valensi, Benoît Morvan, Alain Veniger, Loïc Risser. Et Dorothée Lorthiois (chant lyrique) et en alternance Martin Surot (les 15 et 18 décembre) et Alexandre Javaud (les 19 et 20 décembre) (piano).

Régie : Mathieu Bouillon. Recherche sonore : Coraline Janvier
Production : Compagnies Fractal Julia et Ultima chamada

Extraits de presse :
" La terrible et savoureuse comédie de la crise financière, un spectacle d’agit-prop ou d’intervention, intelligent, humoristique et efficace avec une belle voix de soprano (D. Lorthiois)" Télérama

" Un bijou ! Vous allez adorer ce spectacle impitoyable" Paris Match

" Une réflexion décalée et pleine d’humour irrévérencieux " Théâtrorama

" C’est fort, drôle, édifiant et étourdissant, (...) Saluons cette performance théâtrale inédite et la virtuosité de ce scénario ahurissant mais terriblement réaliste !" Le Pariscope

Le rideau s’ouvre : Messieurs les Banquiers, son Altesse le président de la République française, Monsieur le Premier ministre, Monsieur le Gouverneur de la Banque centrale et le petit peuple des conseillers de la Cour. La pièce peut commencer : lessivés par la crise des désormais célèbres « subpraïmes » (sic), les Banquiers s’apprêtent à sonner à la porte de l’État pour lui demander de mettre la main au porte-monnaie… avant que le résultat de leurs acrobaties ne fasse exploser les dettes publiques et conduise à la rigueur pour tous ? pour tous les autres qu’eux.

C’est une forme particulière, et inattendue, celle de l’alexandrin, qui est ici convoquée pour mettre en scène la crise de la finance mondiale. Peut-être en effet fallait-il l’ambivalence d’un vers qui convient à la tragédie aussi qu’à la comédie pour saisir et la déconfiture d’un système aux abois et l’acharnement bouffon de ses représentants à le maintenir envers et contre tout.

Mais ce que ces « élites » aveuglées par leur domination, et déjà disqualifiées par l’Histoire, ne voient plus c’est qu’un retournement peut en cacher un autre. Et celui des marchés annoncer celui du peuple.

Le texte de la pièce est suivi d’un post-scriptum : « Surréalisation de la crise ».

Frédéric Lordon, directeur de recherche au CNRS, est membre du Mouvement des économistes atterés qui vise à lutter contre les fausses vérités économiques largement diffusées. Il a la folle idée d’écrire une pièce en alexandrins sur la crise financière actuelle. Ainsi est née la « comédie sérieuse » D’un retournement l’autre, mise en espace par Luc Clémentin avec huit comédiens et une chanteuse lyrique  : les banquiers s’apprêtent à sonner à la porte de l’État pour lui demander des aides financières...

Il est notamment l’auteur de Jusqu’à quand ? Pour en finir avec les crises financières (Raison d’agir, 2008), La Crise de trop (Fayard, 2009), Capitalisme, désir et servitude (La Fabrique, 2010).

Compagnie Ultima Chamada
28 rue des Petites Ecuries
75010 Paris
01 40 22 06 17
ultima_chamada@yahoo.fr
http://www.collectifsupreme.com

/ Identité du Théâtre de l'Aquarium (affiches et tracts) : © Pascal Colrat pascalcolrat.fr / Site internet : © Tada machine tadamachine.com