EYOLF [QUELQUE CHOSE EN MOI ME RONGE]
  • JPEG - 112.3 ko
    Eyolf © Marc CasalLiotier
    Eyolf © Marc CasalLiotier
    JPEG - 112.3 ko
    Eyolf © Marc CasalLiotier
    Eyolf © Marc CasalLiotier

    Eyolf © Marc CasalLiotier

  • JPEG - 108.9 ko
    Eyolf © Marc CasalLiotier
    JPEG - 108.9 ko
    Eyolf © Marc CasalLiotier
  • JPEG - 71.4 ko
    Eyolf © Marc CasalLiotier
    Eyolf © Marc CasalLiotier
    JPEG - 71.4 ko
    Eyolf © Marc CasalLiotier
    Eyolf © Marc CasalLiotier

    Eyolf © Marc CasalLiotier

  • JPEG - 80.9 ko
    Eyolf © Marc CasalLiotier
    Eyolf © Marc CasalLiotier
    JPEG - 80.9 ko
    Eyolf © Marc CasalLiotier
    Eyolf © Marc CasalLiotier

    Eyolf © Marc CasalLiotier

  • JPEG - 106.8 ko
    Eyolf © Marc CasalLiotier
    Eyolf © Marc CasalLiotier
    JPEG - 106.8 ko
    Eyolf © Marc CasalLiotier
    Eyolf © Marc CasalLiotier

    Eyolf © Marc CasalLiotier

Visionnez la bande annonce du spectacle Eyolf

14€ À deux, c’est mieux ! (soit 28€ au lieu de 40€ pour 2 personnes) 
tarifs et résas

réservez avec Théâtre on line, La FNAC



Création

12 février > 3 mars
du mardi au samedi à 20h30, le dimanche à 16 h

d’Henrik Ibsen
traduction de Terje Sinding - Ed. Imprimerie nationale
un projet du Collectif Exit
mise en scène et dramaturgie Hélène Soulié, assistant à la mise en scène et dramaturgie Renaud Diligent
scénographie Emmanuelle Debeusscher, costumes Catherine Sardi, lumière Maurice Fouilhé, son Adrien Cordier, vidéo Maïa Fastinger

avec Elsa Agnès, Claire Engel, Dominique Frot, Régis Lux, Emmanuel Matte et en alternance les enfants Roméo Créton, Diego Guerra et Arthur Rouesnel

De retour de voyage, Alfred annonce à son épouse qu’il renonce à écrire son grand œuvre sur la responsabilité humaine, pour se consacrer désormais à l’éducation de leur jeune fils, Eyolf, qu’il réalise avoir jusque-là négligé. Cette « transformation » trouble Rita, qui sent depuis quelque temps son mari lui échapper : décidément, leur enfant devient un obstacle entre eux… Entre alors la « Demoiselle aux rats », qui offre ses services à la maisonnée : cette vieille étrange aurait le pouvoir d’attirer « tout ce qui ronge » jusque dans le fjord pour l’y noyer...

C’est ainsi que tout commence, et que l’irruption du conte fantastique fait basculer le quotidien de ce couple ordinaire dans la tragédie. Soudain au bord de l’abîme, les personnages d’Ibsen vacillent et n’ont d’autre choix que de réinventer à zéro la possibilité d’un bonheur, par-delà toute norme sociale. C’est ce qui a fasciné Hélène Soulié, en quête d’un théâtre où le pur présent retrouve son pouvoir de surgissement, la parole nue sa capacité de dévoilement.
Un théâtre profond, profondément humain.
Qui suspend le temps effréné de nos vies pour en retrouver l’intense urgence.

Comédienne formée au Conservatoire de Montpellier (ENSAD), Hélène Soulié est très vite repérée pour l’engagement et la précision de son travail de metteure en scène. Elle fonde avec la plasticienne Maïa Fastinger le collectif Exit, pour partager ses questionnements au sein d’une assemblée artistique soucieuse de toucher l’assemblée des spectateurs, au plus intime de chacun.

Production déléguée Théâtre de l’Archipel-Scène nationale de Perpignan. Coproduction Théâtre de Nîmes, Scène nationale de Sète et du Bassin de Thau, Exit-compagnie. Avec le soutien de la DRAC Languedoc-Roussillon, du Conseil régional Languedoc-Roussillon, de Réseau en scène dans le cadre de son accompagnement au collectif En jeux, de l’Ecole Nationale Supérieure d’Art Dramatique de Montpellier Agglomération et de la SPEDIDAM.
Exit-compagnie est soutenue par la Ville de Montpellier.

AUTOUR DU SPECTACLE

Rencontre avec l’équipe artistique

vendredi 15 février à l’issue de la représentation

2 soirées musicales les samedis à 18H
en prélude au spectacle Eyolf

proposées par le quatuor à cordes Leonis,
en résidence au Théâtre l’Aquarium

Guillaume Antonini et Sébastien Richaud, violons
Alphonse Dervieux, alto
Julien Decoin, violoncelle

Eclisse Totale
spectacle musical et théâtral burlesque
samedi 16 février à 18h

Vers l’Est
samedi 23 février à 18h

> Pour en savoir plus



L’Aquarium fait son cinéma
avec la projection de scène

L’ÎLE NUE de Kaneto Shindô

drame japonais – 1960
Grand prix international de Moscou 1961

projection suivie d’une discussion
avec Hélène Soulié,
metteure en scène

lundi 18 février à 20h30 

au cinéma Le Vincennes
08 92 68 75 11



►à suivre sur le blog les coulisses des spectacles...

/ Identité du Théâtre de l'Aquarium (affiches et tracts) : © Pascal Colrat pascalcolrat.fr / Site internet : © Tada machine tadamachine.com