FESTIVAL DES ÉCOLES DU THÉÂTRE PUBLIC
  • JPEG - 1.2 Mo
    EDT 91 - © Xavier Gruel
    JPEG - 1.2 Mo
    EDT 91 - © Xavier Gruel
  • JPEG - 61.1 ko
    EPSAD - © Eric Legrand
    JPEG - 61.1 ko
    EPSAD - © Eric Legrand
  • JPEG - 120.8 ko
    ERAC
    JPEG - 120.8 ko
    ERAC
  • JPEG - 118.5 ko
    ESAD - © Léonardo De Serres
    JPEG - 118.5 ko
    ESAD - © Léonardo De Serres
  • JPEG - 83.5 ko
    Saint-Étienne - © Michel Cavalca
    JPEG - 83.5 ko
    Saint-Étienne - © Michel Cavalca
  • JPEG - 59 ko
    CFPTS - Virgen, Magali Chaussade
    JPEG - 59 ko
    CFPTS - Virgen, Magali Chaussade

Festival des Écoles du Théâtre Public
du 23 juin au 3 juillet 2011
2e édition

Il y a maintes façons de se former au métier d’acteur en France : « sur le tas », dans des cours privés, à l’université, et surtout dans les onze « Écoles nationales supérieures d’art dramatique »*, qui dispensent durant trois années intenses une formation gratuite et diplômante de très haut niveau, menée par des artistes-pédagogues triés sur le volet (metteurs en scène, comédiens, auteurs, dramaturges, clowns, marionnettistes, musiciens, chorégraphes, etc.).

Elles se trouvent autant à Paris (le CNSAD et l’ESAD de la Ville de Paris) qu’en province : l’EPSAD à Lille, l’École du TNB à Rennes, l’Académie de Limoges, l’École supérieure du TnBA à Bordeaux, l’ESAD du Conservatoire de Montpellier, l’ERAC à Cannes, l’École de La Comédie de Saint-Étienne, l’ENSATT à Lyon, l’ESAD du TNS à Strasbourg). Si elles ont toutes en partage l’exigence et le goût de la transmission dans la perspective d’un théâtre « de service public », elles ont bien sûr chacune leur singularité, leur histoire, leur rythme, leur couleur propre.

Chaque année, plus de cent jeunes comédiens sortent ainsi du cocon de ces écoles, pour voler de leurs propres ailes dans le monde professionnel du théâtre. Afin d’accompagner au mieux ce passage, de favoriser la rencontre avec de futurs employeurs (metteurs en scène, réalisateurs...), la plupart des écoles produisent un spectacle dit « de sortie », confié à un(e) metteur(e) en scène de talent, qui a la rude tâche de concevoir une œuvre à part entière, tout en valorisant au mieux ses jeunes acteurs. Ces spectacles sont donc chaque fois de vraies aventures artistiques, qui débordent autant d’énergie, de plaisir que d’émotions.

La Cartoucherie, qui rassemble sous sa verdure cinq théâtres (l’Aquarium, le Chaudron, l’Épée de Bois, la Tempête et le Soleil) et deux lieux de formation (l’Atelier de Paris - Carolyn Carlson et l’ARTA) est l’espace idéal pour réunir ces « spectacles de sortie » en un moment festif, et convier le public à découvrir cette nouvelle génération d’artistes qui feront à leur manière le théâtre de demain.

Une chose est sûre : l’entrée est libre et ce sera joyeux !

* Les Écoles nationales supérieures d’art dramatique sont subventionnées par le Ministère de la Culture (par le Ministère de l’Éducation pour l’ENSATT), avec le soutien des villes et des collectivités territoriales respectives.

/ Identité du Théâtre de l'Aquarium (affiches et tracts) : © Pascal Colrat pascalcolrat.fr / Site internet : © Tada machine tadamachine.com