• JPEG - 1.6 Mo
    Le Chœur d’aventure dirigé par Jean-Christophe Marti
    Le Chœur d’aventure dirigé par Jean-Christophe Marti
    JPEG - 1.6 Mo
    Le Chœur d’aventure dirigé par Jean-Christophe Marti
    Le Chœur d’aventure dirigé par Jean-Christophe Marti

    Le Chœur d’aventure dirigé par Jean-Christophe Marti

Habitation artistique de Jean-Christophe Marti, compositeur
Solstice du 21 juin 2015 > Équinoxe du 20 septembre 2015



Le compositeur Jean-Christophe Marti

vous invite à chanter cet été dans son Chœur d’aventure

Ouvert à tous et toutes ! Que vous chantiez toujours, un peu, ou jamais, que vous ayez un peu, beaucoup ou pas du tout de pratique vocale ou chorale, que vous ayez un peu, beaucoup ou aucune connaissance ou expérience musicale, venez explorer les infinies possibilités offertes par le chant collectif.

- dimanche 5 juillet : Crémaillère avec le Chœur d’aventure
répétition de 11h à 17h / Concert à 19h

- les jeudis 16, 23, 30 juillet et 6, 13, 20, 27 août de 19 à 22h
ateliers d’été du Chœur d’aventure

- les jeudis 3, 10, 17 septembre et vendredi 18 septembre
de 19h à 22h
(participation impérative à l’ensemble des répétitions)

- dimanche 20 septembre à 17h
"Au-revoir" de Jean-Christophe Marti



Jean-Christophe Marti a occupé le Théâtre de l’Aquarium lors de l’été 2015. Musicien, colporteur de son, compositeur, il a habité le bois à l’écoute de ceux qui le peuplent la nuit et a composé un drag requiem en hommage aux travestis des bois. Cette œuvre a été interprétée par un Chœur d’aventure qui s’est réuni durant les ateliers qu’il a donné durant l’été.


Habiter le bois et y travailler tout l’été m’offre l’occasion de réaliser une création musicale dont je rêve depuis longtemps : une œuvre rendant hommage aux travestis que j’ai connus dès mon adolescence dans les bois de Boulogne et de Vincennes... Une composition destinée à un chœur créée spécialement pendant ma résidence, ouvert à toutes celles et à tous ceux qui voudront en faire partie.

Je l’ai nommé Chœur d’aventure ! Ce sera le drag requiem : Drag pour Dressed as a girl, désignant à la fois les travestis artistes de music-hall, et les drag queens.

Ce sera avant tout un hymne à la vie plutôt qu’un « requiem ». Aux formes de vie hors-normes inventés par les travestis. Je vais m’intéresser au bois de Vincennes de nuit : recueillir directement des paroles et des sons nocturnes du bois et composer avec les fruits sonores glanés lors de ces explorations. L’écoute des nuits d’été m’a souvent fasciné — c’est d ‘ailleurs une sorte de tradition musicale dont Berlioz, Debussy ou Bartok sont les jalons. Ainsi, il y a quatre ans, j’avais choisi de marcher durant neuf nuits d’été dans la Creuse, le long du méridien de Paris. Mon récit et mes enregistrements ont fait partie du spectacle de La Revue Éclair Les Arpenteurs, créé en 2012 au Théâtre de l’Aquarium. Ici, dans le bois de Vincennes, les sons se déploieront entre nature et ville. Les rencontres nourriront la musique et le livret qui sera écrit par Stéphane Olry.

Sans méconnaître ni esthétiser naïvement les dures réalités de la prostitution, je considère les travestis du bois comme les phénix mystérieux d’une vie artiste.

Ce drag requiem sortira des sentiers de l’écriture musicale traditionnelle. C’est pourquoi je lance un appel à la création de ce Chœur d’aventure ouvert à toutes et à tous. Ce chœur dans lequel je vous invite, explorera avec moi les infinies possibilités ouvertes par le fait de chanter ensemble, avec ou sans mots.
Il en naîtra des séquences musicales fantaisistes, expérimentales, nourries de plusieurs sources littéraires : les textes de la liturgie du requiem, sur lesquels Stéphane Olry écrira de libres variations, et des œuvres de l’écrivain chilien récemment disparu, Pedro Lemebel, qui témoigna avec lyrisme des communautés de travestis dont il fit partie.

Je prendrai pour devise du drag requiem et de l’exploration musicale avec le Chœur d’aventure ces mots du compositeur de la Renaissance anglaise John Dowland, en préface à ses Lachrymae pour violes :

« The teares which Musicke weeps can be pleasant : neither are teares shred always in sorrow but sometime in joy and gladnesse. »
(Les larmes que Musique pleure peuvent être agréables : nulle de ces larmes n’est selon la douleur seulement, mais parfois selon la joie et le plaisir.)

Jean-Christophe Marti
Le 29 mai 2015

/ Identité du Théâtre de l'Aquarium (affiches et tracts) : © Pascal Colrat pascalcolrat.fr / Site internet : © Tada machine tadamachine.com