HAYDN-MOZART
  • JPEG - 17.2 ko
    Le Quator à cordes Leonis ©DR
    JPEG - 17.2 ko
    Le Quator à cordes Leonis ©DR

    Le Quator à cordes Leonis ©DR

  • JPEG - 38.9 ko
    Le Quatuor à cordes Leonis ©DR
    JPEG - 38.9 ko
    Le Quatuor à cordes Leonis ©DR

    Le Quatuor à cordes Leonis ©DR

4 brunch-concerts du QUATUOR à CORDES LEONIS

Pour cette troisième saison de concerts au théâtre de l’Aquarium, le quatuor Leonis vous propose un répertoire musical inédit, entièrement inspiré par la programmation théâtrale de François Rancillac.
La diversité des pièces de théâtre, tant par leur contenu que par leur origine, propose une matrice excitante pour la composition d’une saison de musique. Ainsi, vous voyagerez entre la Scandinavie, l’Italie, la France en découvrant la transposition musicale de thèmes comme l’exil, l’attente, l’amour…
Cette saison sera marquée par un événement exceptionnel : la création mondiale au mois de mars du deuxième quatuor d’Alexandre Damnianovitch, compositeur serbe exilé en France, œuvre spécialement réalisée pour le quatuor Leonis.

Alors, "à dimanche" !

Rendez-vous pour le déjeuner à 12h, suivi du concert à 13h puis du spectacle de théâtre à 16h.

Tarifs :
Brunch à 12 € (sur réservation au 01 43 74 99 61)
Concert à 8 € (5 € si vous assistez à La Place Royale le jour même)

> Les dimanches 9 novembre / 18 janvier / 22 mars / 12 avril à 12h

> À noter : jeudi 14 mai à 18h, Leonis accompagnera la lecture de Les années d’Annie Ernaux par Ariane Ascaride : 60 ans de souvenirs en mots et en musiques...

plus d’info sur le Quatuor Leonis


dimanche 18 janvier 2015 : Les maîtres classiques

Un concert en résonance avec La Place Royale de Corneille, mis en scène par François Rancillac, directeur du Théâtre de l’Aquarium.

Joseph Haydn (1732-1809) : quatuor à cordes opus 74 n°3, dit "Le Cavalier" (1793) en Sol Mineur

Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) : Quatuor à cordes K387 en Sol Majeur (1782)

Le théâtre de Pierre Corneille comporte deux inspirations correspondant à deux temps de sa vie. Le premier temps – le moins connu – est celui de la comédie, d’une peinture d’actions légères, insolentes, peu morales : c’est un auteur joyeux et caustique qui fait rire son public. Le second temps – malgré deux pièces comiques au début de cette deuxième période, bien plus longue que la première – est celui des tragédies.

Haydn et Mozart pourraient illustrer en musique la double inspiration artistique de Pierre Corneille : l’humour, la virtuosité chez l’enjoué Joseph Haydn et le tragi-comique spirituel d’un Wolfgang Amadeus Mozart.

Pierre Corneille est un des précurseurs du classicisme, tout comme Haydn qui assure avec ingéniosité la transition entre la fin du baroque tardif et l’ère classique.

/ Identité du Théâtre de l'Aquarium (affiches et tracts) : © Pascal Colrat pascalcolrat.fr / Site internet : © Tada machine tadamachine.com