LA PLUIE D'ÉTÉ
  • JPEG - 916.1 ko
    La pluie d’été
    La pluie d’été d’après Marguerite Duras - mise en scène Lucas Bonnifait © Mathilde Chapuis
    JPEG - 916.1 ko
    La pluie d’été
    La pluie d’été d’après Marguerite Duras - mise en scène Lucas Bonnifait © Mathilde Chapuis

    La pluie d’été d’après Marguerite Duras - mise en scène Lucas Bonnifait © Mathilde Chapuis

  • JPEG - 801.6 ko
    La pluie d’été
    La pluie d’été d’après Marguerite Duras - mise en scène Lucas Bonnifait © Mathilde Chapuis
    JPEG - 801.6 ko
    La pluie d’été
    La pluie d’été d’après Marguerite Duras - mise en scène Lucas Bonnifait © Mathilde Chapuis

    La pluie d’été d’après Marguerite Duras - mise en scène Lucas Bonnifait © Mathilde Chapuis

  • JPEG - 601.8 ko
    La pluie d’été
    La pluie d’été d’après Marguerite Duras - mise en scène Lucas Bonnifait © Mathilde Chapuis
    JPEG - 601.8 ko
    La pluie d’été
    La pluie d’été d’après Marguerite Duras - mise en scène Lucas Bonnifait © Mathilde Chapuis

    La pluie d’été d’après Marguerite Duras - mise en scène Lucas Bonnifait © Mathilde Chapuis

  • JPEG - 306.4 ko
    La pluie d’été
    La pluie d’été d’après Marguerite Duras - mise en scène Lucas Bonnifait © Mathilde Chapuis
    JPEG - 306.4 ko
    La pluie d’été
    La pluie d’été d’après Marguerite Duras - mise en scène Lucas Bonnifait © Mathilde Chapuis

    La pluie d’été d’après Marguerite Duras - mise en scène Lucas Bonnifait © Mathilde Chapuis

  • JPEG - 1 Mo
    La pluie d’été
    La pluie d’été d’après Marguerite Duras - mise en scène Lucas Bonnifait © Mathilde Chapuis
    JPEG - 1 Mo
    La pluie d’été
    La pluie d’été d’après Marguerite Duras - mise en scène Lucas Bonnifait © Mathilde Chapuis

    La pluie d’été d’après Marguerite Duras - mise en scène Lucas Bonnifait © Mathilde Chapuis

  • JPEG - 73.2 ko
    Lucas Bonnifait, metteur en scène
    JPEG - 73.2 ko
    Lucas Bonnifait, metteur en scène

    Lucas Bonnifait, metteur en scène

Cycle « Bourreaux d’enfants ! » : 2 spectacles courts par soirée / Chap. II
9 > 28 avril


Relâche exceptionnelle le jeudi 11 avril

15€ : offre exceptionnelle du 9 au 14 avril
20€ : à 2, c’est mieux ! (soit 40€ la soirée au lieu de 50€)

Tous les tarifs

Réservez avec la FNAC, theatreonline

du mardi au samedi à 20h30, le dimanche à 16h
suivi de
Notre Avare :



La pluie d’été
d’après le roman de Marguerite Duras - Ed. Folio
adaptation et mise en scène Lucas Bonnifait
lumière Karl-Ludwig Francisco et Alice Versieux
son Sébastien Rouiller, vidéo Jean-Baptiste Saurel

avec Jean-Claude Bonnifait, Ava Hervier, Raouf Raïs

Après un long silence dû à la maladie, Marguerite Duras publie en 1990 La pluie d’été, roman étonnant d’humour et de lumière, où elle raconte l’histoire d’une famille de Vitry-sur-Seine. Des parents immigrés et leur sept enfants : Ernesto, Jeanne, les brothers et les sisters. Un jour, Ernesto réalise qu’il sait lire alors qu’il n’a jamais appris. Il décide alors de ne plus aller en classe puisque « à l’école, on m’apprend des choses que je sais pas. »

À force de comprendre sans apprendre, le petit garçon sait beaucoup : la physique, les mathématiques, la philosophie… Mais il sait aussi que le monde, « ce n’est pas la peine ». Il croit bien en quelque chose, mais il ne peut pas le nommer. Qu’importe : sa soeur Jeanne croit en Ernesto, ses parents croient en leurs enfants, les brothers et les sisters croient en leur jeu. Même si cela ne convient guère à ceux qui les entourent. Ainsi Monsieur l’Instituteur est-il fort perplexe…

Devant ce miracle d’écriture, aussi troublant que le regard d’un enfant, les acteurs du « Club de la vie inimitable » avancent d’abord sur la pointe des pieds, se passant le livre, s’échangeant les rôles, comme s’ils n’en savaient pas plus que nous, spectateurs… Et peu à peu le théâtre a lieu, et c’est d’une délicatesse rare, tant dans le sourire que dans l’énigme. Un vrai moment de grâce.

Comédien, Lucas Bonnifait a été formé aux Conservatoires des Xème et XVIème arrondissements de Paris. Il joue au théâtre sous la direction de Pipo Delbono, Christophe Lemaître, David Ayala, Candy Chevalier et dans sa propre mise en scène (en collaboration avec Natalie Beder) de 20 ans et alors ! Comment faut-il se rebeller ou faut-il encore se rebeller ? de Don Duyns, ainsi que dans la série théâtrale Cabaret Martyr. Il fonde en 2008 avec quatre autres acteurs la compagnie « Le Club de la vie inimitable » et codirige avec Alice Vivier le Théâtre La Loge, dans le XIème arrondissement.

Production : aide à la diffusion Arcadi / Club de la Vie inimitable/ co-réalisation La Loge

Café-concert par la Quatuor Leonis le samedi 27 avril à 18h, en prélude aux deux spectacles

/ Identité du Théâtre de l'Aquarium (affiches et tracts) : © Pascal Colrat pascalcolrat.fr / Site internet : © Tada machine tadamachine.com