50 ANS ! ANNIVERSAIRE DU THÉÂTRE DE L'AQUARIUM
  • JPEG - 326.2 ko
    la troupe de l’Aquarium - photo Karen Rencurel
    JPEG - 326.2 ko
    la troupe de l’Aquarium - photo Karen Rencurel

    la troupe de l’Aquarium - photo Karen Rencurel

  • JPEG - 320.1 ko
    JPEG - 320.1 ko
  • JPEG - 277.4 ko
    L’Aquarium d’hier à demain © Christophe Raynaud De Lage
    JPEG - 277.4 ko
    L’Aquarium d’hier à demain © Christophe Raynaud De Lage

    L’Aquarium d’hier à demain © Christophe Raynaud De Lage

  • JPEG - 341.9 ko
    L’Aquarium d’hier à demain © Christophe Raynaud De Lage
    JPEG - 341.9 ko
    L’Aquarium d’hier à demain © Christophe Raynaud De Lage

    L’Aquarium d’hier à demain © Christophe Raynaud De Lage

  • JPEG - 320.1 ko
    L’Aquarium d’hier à demain © Christophe Raynaud De Lage
    JPEG - 320.1 ko
    L’Aquarium d’hier à demain © Christophe Raynaud De Lage

    L’Aquarium d’hier à demain © Christophe Raynaud De Lage

  • JPEG - 1.3 Mo
    Ils ont contribué à l’histoire de L’Aquarium... Entre autres.... Photo Christophe Raynaud De Lage
    JPEG - 1.3 Mo
    Ils ont contribué à l’histoire de L’Aquarium... Entre autres.... Photo Christophe Raynaud De Lage

    Ils ont contribué à l’histoire de L’Aquarium... Entre autres.... Photo Christophe Raynaud De Lage

d
du 2 au 8 novembre 2015

LE THÉÂTRE DE L’AQUARIUM A 50 ANS 
ET TOUTES SES DENTS !

> GRATUIT (sauf le concert Exils du 5 novembre) !

Un anniversaire pour faire la fête à l’Aquarium avec un spectacle (qui retrace l’histoire du théâtre depuis sa création), des concerts, un bal, des rencontres...

L’occasion de mettre en dialogue l’aventure d’une des plus passionnantes compagnies françaises de l’après-mai 68 avec la création théâtrale d’aujourd’hui, qui remet depuis peu à l’honneur, et à sa manière, ce qu’on nomme le « théâtre documentaire », la « création collective » et le « théâtre politique ». Sous les mêmes mots, les mêmes enjeux ?

Une belle manière de prouver la vitalité de l’Aquarium d’hier à demain, si son activité n’est pas remise en question par le Ministère de la culture…

Durant la fête, la lutte continue !



2 > 8 nov. :
spectacle
du lundi au samedi 20h30 (relâche le 5 nov.), dimanche 17h


L’AQUARIUM, D’HIER À DEMAIN...

texte et mise en scène François Rancillac, assisté de Juliette Giudicelli avec les jeunes comédiens de l’ESAD : Boris Balsan, Sylvain Deguillame, Paul-Eloi Forget, Lucie Dordoigne, Diane Kristanek, Adil Laboudi, Magdalena Galindo, Benjamin Dussud, Mélodie Le Blay, Teddy Bogaert, Mattias De Gail, Vera Franskevich, Achille Sauloup, Maxime Vervonck

À partir d’archives, d’essais, de témoignages, François Rancillac et les apprentis comédiens de l’ESAD ont créé un spectacle pour vous raconter l’histoire d’une utopie théâtrale !

Créée en 1965, la compagnie du Théâtre de l’Aquarium investit en 1972 un des derniers bâtiments encore en friche de La Cartoucherie, pour y inventer un théâtre politique et joyeux, collectif et singulier. Ils vous seront racontés !

À la clé : colloques, débats, impromptus théâtraux et musicaux – pour faire la fête, surtout à un Aquarium qui a encore bien toutes ses dents !

production : ESAD-école supérieure d’art dramatique de Paris, département théâtre du Pôle Supérieur Paris Boulogne-Billancourt, Théâtre de l’Aquarium



autour du spectacle

> 2 nov. à l’issue de la représentation :
Rencontre avec les fondateurs de l’Aquarium :
Jean-Louis Benoit, Didier Bezace, Jacques Nichet (sous réserve)

> 3 nov. à 19h :
Lecture d’extraits de pièces écrites par l’Aquarium :
mise en lecture par François Rancillac
montage du texte Juliette Giudicelli

avec les comédiens amateurs de l’Aquarium : Claudine Bachy, Romain Balleraud, Isabelle Girard, Françoise Mabille, Aimé Matoko, Marie Merlin Oudot, Camille Moingeon, Ariane Pasco, Hervé Penisson, Jessica Pinhomme, Delphine Pressiat


> 4 nov. à l’issue de la représentation :

Rencontre sur le « théâtre documentaire »

avec la Revue Éclair - Stéphane Olry (auteur) et Corine Miret (comédienne et danseuse), Frédéric Ferrer (auteur, metteur en scène - Cie Vertical Détour), Cécile Saint-Paul (Cinéaste, comédienne, membre de la Cie Les Endimanchés)


> 5 nov. à 20h30 :
Concert-lecture du quatuor Leonis : Exils.
Œuvres de Bartók, Stravinsky, Keay et Damnianovitch
Texte de Ricardo Montserrat sur les migrants de Méditerranée lu par Jean Bojko.

Ricardo Montserrat est romancier, nouvelliste, dramaturge, essayiste et traducteur français. Avec Exils, il donne la parole aux migrants de Méditerranée et évoque la richesse du mélange des cultures. Le texte trouve une résonance dans les musiques de Béla Bartok, Igor Stravinsky, Nigel Keay et Alexandre Damnianovitch, tous compositeurs « exilés » qui se sont installés ou on fait étape en France.

Jean Bojko, artiste, metteur en scène, poète et réalisateur, s’empare du texte de Montserrat, en contrepoint à la musique.

10€ tarif unique

> 6 nov. à 19h :
« Musique et politique », concert de l’Ensemble Aleph :
Mauricio Kagel, Bernt Alois Zimmermann
(récitant, F. Rancillac – durée 40 mn)

avec Dominique Clément (clarinette), Lutz Mandler (trompette), Noëmi Schindler (violon), Christophe Roy (violoncelle), Sylvie Drouin (piano), Jean-Charles François (percussion), Michel Pozmanter (direction), François Rancillac (lecture), Louis Clément (régie générale et lumière).

Un programme basé sur des compositions exemplaires de l’écriture musicale engagée.

Mauricio Kagel, « Con voce » (1972) – pour trois exécutants muets
Une pièce écrite en souvenir de l’invasion soviétique dans la ville de Prague, est dédiée aux amis tchécoslovaques de Mauricio Kagel.

Bernd Alois Zimmermann, « Musiques pour les soupers du Père Ubu »
Ballet noir en sept parties et une entrée (1962-1966)
version arrangée par Dominique Clément pour trompette (cornet), clarinette (en si b, basse et contrebasse), violon, violoncelle, piano et percussion.

Bernd Alois Zimmermann vous convie en musique dans l’univers truculent du fameux potentat imaginé par Alfred Jarry. À la demande du compositeur, des articles de presse d’actualité sont lus par un cycliste (F. Rancillac) entre les différentes parties de l’œuvre.

> 7 nov. de 17h à 19h :
Table ronde « La création collective : une utopie concrète ? »,
animée par Jean-Pierre Thibaudat, critique à Médiapart

avec la participation de Bernard Faivre (comédien, dramaturge, co-fondateur de l’Aquarium, puis professeur d’études théâtrales à Paris X), du Collectif F71, de Philippe Lanton (pour le collectif d’artistes Cap Etoile) et (sous réserve) des collectifs Birgit Ensemble et L’Avantage du doute.

à 18h :
Conférence sur la Cartoucherie : « La Cartoucherie : une remise à jour du théâtre de service public »
par Joël Cramesnil, auteur de La Cartoucherie, une aventure théâtrale (Éditions de l’Amandier - 2004).


> 8 nov. de 14h à 16h :
Table ronde « Le théâtre, pour quoi faire ? »

animée par Olivier Neveux, professeur d’études théâtrales à Lyon II et essayiste avec Jean-Louis Benoit (auteur, metteur en scène, co-fondateur de l’Aquarium), Olivier Coulon-Jablonka (Collectif Moukden-Théâtre), Marina Damestoy (autrice, metteuse en scène - Cie La boîte blanche), Benoît Lambert (metteur en scène, directeur du Théâtre Dijon-Bourgogne/CDN), Mariette Navarro (autrice), Aurélie Van Den Daele (metteuse en scène associée à l’Aquarium - Deug Doen Group).

à l’issue de la représentation :
Bal seventies !



> Entrée libre (sauf le 5 novembre) sur réservation 01 43 74 99 61

/ Identité du Théâtre de l'Aquarium (affiches et tracts) : © Pascal Colrat pascalcolrat.fr / Site internet : © Tada machine tadamachine.com