PLATONOV MAIS ...
  • JPEG - 41.6 ko
    PLATONO...WEB
    Platonov mais... © Marie Pétry
    JPEG - 41.6 ko
    PLATONO...WEB
    Platonov mais... © Marie Pétry

    Platonov mais... © Marie Pétry

  • JPEG - 46.9 ko
    Platonov mais... © Marie Pétry
    JPEG - 46.9 ko
    Platonov mais... © Marie Pétry

    Platonov mais... © Marie Pétry

  • JPEG - 36.6 ko
    Platonov mais... © Marie Pétry
    JPEG - 36.6 ko
    Platonov mais... © Marie Pétry

    Platonov mais... © Marie Pétry

  • JPEG - 35.4 ko
    Platonov mais... © Marie Pétry
    JPEG - 35.4 ko
    Platonov mais... © Marie Pétry

    Platonov mais... © Marie Pétry

PLATONOV MAIS...
d’après Platonov d’Anton Tchekhov

du 23 mars au 15 avril 2012
du mardi au samedi à 20h30, le dimanche à 16h

le clip

traduction Françoise Morvan et André Markowicz
(Ed. Solitaires intempestifs)

par le Théâtre à cru

adaptation, conception et mise en scène Alexis Armengol
batterie, son : Stéphane Bayoux,
lumière : François Bletscénographie : James Bouquard,
régie générale : Rémi Cassabé
diffusion et création costumes : Audrey Gendre,
production : Marie Lucet, administration : Isabelle Vignaud

avec Stéphane Gasc, Céline Langlois / Valérie Moinet (à partir du 3 avril), Alexandre Le Nours, Édith Mérieau, Christophe Rodomisto, Laurent Seron-Keller, Camille Trophème

Platonov a tout pour être heureux : époux d’une femme aimante, il séduit chacun par son humour corrosif et sa vivacité d’esprit... Mais qui est vraiment Platonov ? Est-il capable de devenir adulte, de choisir son destin ?
Un week-end entre amis - l’alcool, l’ennui et les femmes aidant - va placer Platonov à la croisée des chemins : partir ou rester ? Et laquelle de ces amoureuses choisir ? La traduction sur laquelle repose le spectacle est celle d’André Markovicz et Françoise Morvan. Platonov est un immense brouillon, non seulement celui d’une pièce dite injouable mais celui d’une écriture théâtrale en quête d’elle-même. C’est une pièce monstrueusement longue, qui oblige à faire des choix, couper, tailler. Recentrée sur les sept jeunes personnages, cette adaptation oscille entre théâtre et concert et évoque le trouble d’une génération désabusée et pétrie d’incertitudes…

Platonov mais… est une adaptation de la pièce de Tchekhov.
Platonov mais sous l’impulsion et le regard de Théâtre à cru
Platonov mais... sept interprètes : Alexandre, Camille, Céline, Christophe, Edith, Laurent, Valérie et Stéphane
Platonov mais avec un concert au cœur de la pièce
Platonov mais pas tout Platonov
Platonov mais en s’appuyant sur la profonde et essentielle traduction de Françoise Morvan et André Markowicz
Platonov mais…

C’est une pièce électrique, violente, traversée par l’humour, emportée par l’énergie de la fête et la chaleur de l’été. Les personnages, coincés entre deux mondes, réclament « la vie nouvelle ». Nous sommes au point de bascule, tout semble possible, un nouveau départ ou la chute. Au milieu de ce déséquilibre s’engouffrent le désir, l’amour, l’ennui, l’alcool, l’enlisement, la provocation, et par-dessus tout cette volonté de changement. Et le refus du changement. Platonov se débat dans ce double mouvement.

Une œuvre fascinante de modernité.

production Le Théâtre de l’Agora - scène nationale d’Évry et de l’Essonne, la Halle aux Grains - scène nationale de Blois, le Centre dramatique national Orléans/Loiret/Centre, la Ville de Chinon, la Scène nationale de Petit-Quevilly/Mont-Saint-Aignan, le Fanal - scène nationale de Saint-Nazaire. Avec le soutien du Département de l’Essonne, de Culture O Centre, ateliers de développement culturel et l’aide à la diffusion d’Arcadi.

/ Identité du Théâtre de l'Aquarium (affiches et tracts) : © Pascal Colrat pascalcolrat.fr / Site internet : © Tada machine tadamachine.com