TU OUBLIERAS AUSSI HENRIETTE
  • JPEG - 5.6 Mo
    DR - La Revue Eclair - Stéphane Olry et Corine Miret
    JPEG - 5.6 Mo
    DR - La Revue Eclair - Stéphane Olry et Corine Miret

    DR - La Revue Eclair - Stéphane Olry et Corine Miret

  • PNG - 730.7 ko
    Tu oublieras aussi Henriette © Hervé Bellamy
    PNG - 730.7 ko
    Tu oublieras aussi Henriette © Hervé Bellamy

    Tu oublieras aussi Henriette © Hervé Bellamy

  • PNG - 1 Mo
    Tu oublieras aussi Henriette © Hervé Bellamy
    PNG - 1 Mo
    Tu oublieras aussi Henriette © Hervé Bellamy

    Tu oublieras aussi Henriette © Hervé Bellamy

du 7 au 19 avril 2015
relâches les 16 et 17 avril

Visionnez la bande annonce

réservez en ligne

TU OUBLIERAS AUSSI HENRIETTE
Un spectacle de Stéphane Olry, Corine Miret et Jean-Christophe Marti
librement inspirée d’Histoire de ma vie de Jacques Casanova de Seingalt

avec Élise Chauvin, Frédéric Baron, Jean-Christophe Marti, Corine Miret et Stéphane Olry

Scénographie et lumières : Sylvie Garot
Costumes et masques : La Bourette


un spectacle de La Revue Éclair associée à l’Aquarium (plus d’infos)

La presse en parle :
Un feuilleton où tout est « non pareil »

Ce n’est pas un défaut mais une habitude de La Revue Éclair qui aime égarer le spectateur pour mieux le cueillir. Olry annexe (jusqu’aux bagouzes) le rôle de Casanova mais il garde sous le coude celui de l’auteur qu’il partage cependant avec le musicien Jean-Christophe Marti lequel joue live du piano « non pareil », fruit de son invention.
Comme à son habitude, Corine Miret, en danseuse masquée et délurée, joue les mouches du coche.
La Revue Éclair est une aventure et même un feuilleton où tout est « non pareil », où le tout forme cependant une écriture aussi imparable que reconnaissable, une façon unique de jardiner la scène.

J.-P. Thibaudat - Rue 89

lire la presse



"Voilà les beaux moments de ma vie. Ces rencontres heureuses, imprévues, inattendues, tout à fait fortuites, dues au pur hasard, et d’autant plus chères qu’elles ne sont dues qu’au hasard."
Jacques Casanova de Seingalt - Histoire de ma vie

"Sur la fenêtre de notre chambre, je gravai avec un diamant cette phrase : Tu oublieras aussi Henriette."



Un compositeur d’opéra rencontre quotidiennement à la terrasse d’un café une jeune femme rousse qui lit Ulysse de Joyce. Elle vit de presque rien, refuse de s’engager autant professionnellement que sentimentalement : son choix est de ne s’arrêter à rien, de ne rien laisser derrière elle...
Un auteur vénitien voue sa vie à collectionner les femmes et les aventures, jusqu’à rencontrer la magnifique Henriette, jeune aristocrate française qui a fui le château conjugal et se cache sous des habits d’homme. Ce sont trois mois de passion fulgurante jusqu’à ce qu’Henriette se volatilise… Elle aura gravé au diamant sur une vitre de leur chambre, en guise d’adieu : « Tu oublieras aussi Henriette ». Ce sera le grand chagrin d’amour de Casanova…
Entre hier et aujourd’hui, entre Paris et Venise, entre les mots, la danse et la musique, s’inventent des vies offertes à tous les possibles.
Une belle fantasmagorie, rêveuse et joueuse, en guise d’hommage aux hommes et aux femmes qui assument leur liberté.



Dans l’opéra finalement imaginé par l’Auteur, apparaissent à égalité les personnages du 18e siècle et ceux du 21e siècle qui se disputent leur part d’immortalité.
On y est masqué, on s’y démasque. On parle en prose et soudain, on chante. On est assis à la terrasse du café, fait alors irruption un spectre qui danse.
Et ces instants volés à l’ordinaire d’une terrasse de café parisien se transmutent en fantasmagorie.



Production : La Revue Éclair. CCAM - Scène Nationale de Vandœuvre les-Nancy, Agence Culturelle départementale Dordogne-Périgord (dispositif Onde(s) de choc).
La Revue Éclair a bénéficié d’une résidence de création
In Situ du Conseil Général de Seine-Saint-Denis et d’une résidence d’écriture au Cnes - La Chartreuse de Villeneuve-les-Avignon. Avec l’aide aux projets artistiques de l’Adami (l’Adami, société des artistes interprètes, gère et développe leurs droits en France et dans le monde pour une plus juste rémunération de leur talent. Elle les accompagne également avec ses aides aux projets artistiques). Avec l’aide de la Spedidam. Les répétitions sont accueillies par le Centre National de la Danse (mise à disposition de studios), avec l’aide de la Spedidam, avec le soutien de La Ménagerie de Verre dans le cadre des Studiolab, Anis Gras-le lieu de l’autre à Arcueil, la Scène Nationale d’Évry, le Studio-Théâtre de Vitry-sur-Seine. Coréalisation : Le Théâtre de l’Aquarium

La Revue Éclair est conventionnée par la DRAC Ile-de-France - Ministère de la culture et de la communication et par la Région Ile-de- France.


/ Identité du Théâtre de l'Aquarium (affiches et tracts) : © Pascal Colrat pascalcolrat.fr / Site internet : © Tada machine tadamachine.com