• JPEG - 587.1 ko
    Lundi en coulisse
    JPEG - 587.1 ko
    Lundi en coulisse

Un lundi par mois, acteurs professionnels et metteurs en scène sont conviés à partager une grande après-midi de découverte de pièces inédites dûment choisies par « l’hôte du jour » (metteur en scène, écrivain, éditeur, critique, animateur de comité de lecture…). Des lectures « à chaud », avec le plaisir et le trac de se jeter sans filet dans une écriture inconnue !


> Toutes les infos sur Les lundis en coulisse



LUNDI EN COULISSE
avec l’hôte du jour : Label Jeunes textes en liberté

L’autrice Penda Diouf et le metteur en scène Anthony Thibault se sont rencontrés en mars 2015 lors d’un débat agité sur la représentation de la diversité sur les plateaux français. Ils décident alors de créer ensemble le Label Jeunes textes en liberté pour favoriser l’émergence des auteurs dramatiques contemporains et prôner une meilleure représentativité de la diversité sur la scène théâtrale française, dans les théâtres, mais aussi à l’extérieur, au plus près du monde.

Pour ce nouveau rendez-vous, le label a choisi de vous faire découvrir trois textes lauréats.

Les trois textes à lire « à chaud » :

— LE JARDIN DES SIMPLES de Claire Barrabès (lauréat 2017)

Kaléidoscope de destinées fantasmées s’appuyant sur des faits réels, Le Jardin des simples est un reportage de guerre théâtrale. Des hommes, des femmes, des dieux et des enfants se croisent, se racontent la guerre et le viol, à travers des instantanés de notre actualité et de notre passé.

Claire Barrabès est autrice et comédienne. Elle signe plusieurs textes engagés : Dis camion ! (Prix CnT-Aide à la Création, 2012), Deux qui la tiennent... et Le Jardin des simples, (écrit lors de sa résidence à La Chartreuse – CNES), Monstrantrop et 7 milliards damnés (lu à la Maison des Métallos en 2015). En 2017, Claire Barrabès a participé au festival Terres de Paroles avec Looking for Laodamie. Elle sera en résidence à la Ménagerie de verre en avril et au festival Textes en l’air en juillet.

— TABASKI de Marine Bachelot Nguyen (lauréat 2016)

Tabaski raconte le destin d’Issa, jeune homme expulsé de France au Mali : l’atterrissage à Bamako, le retour au village natal, les rencontres inopinées, les absurdités administratives... Et tout cela en période de fête de l’Aïd. Tragédie et sacrifice se mêlent dans une fable documentaire contemporaine.

Marine Bachelot Nguyen est autrice-metteuse en scène au sein du collectif Lumière d’août. Elle explore le lien entre fiction et documentaire, les croisements du corps et du politique, les questions féministes et postcoloniales. Lauréate de plusieurs bourses d’écriture (CnT, Beaumarchais-SACD, CNL), ses pièces sont jouées en Angleterre, France, Suisse, Afrique... Histoires de femmes et de lessives et La place du chien sont publiées aux Éditions des Deux Corps.

— VERT TERRITOIRE BLEU de Gwendoline Soublin (lauréat 2017)

Vert territoire bleu raconte l’histoire de N. et K., deux adolescents qui, pour échapper au recencement de leur pays devenu totalitaire suite à une catatrophe nucléaire, se réfugient dans un bois radioactif. Ils s’installent alors chez un vieux, seule preuve qu’un hier a existé. Ensemble, ils réinventent leurs vies, alors que la mort rôde en habit de spationaute...

Issue du Conservatoire d’Art Dramatique du 18e à Paris, Gwendoline Soublin, a fait des études de scénariste et suit actuellement une formation d’écrivain dramaturge à l’E.N.S.A.T.T. à Lyon. Elle écrit des articles pour le webzine Rhinocéros depuis 2011 et des scénarios courts diffusés au Festival Paris Cinéma et sur ciné+. Pour le théâtre, elle écrit entre autre : Passe-Fleurs (mis en scène par le collectif M’as-tu vu ? dont elle est à l’origine), Swany Song (CnT 2014), Les Monstres (lors de sa résidence à la Chartreuse-CNES, 2015) et Pig Boy (traduit et joué en anglais/catalan, 2016).

/ Identité du Théâtre de l'Aquarium (affiches et tracts) : © Pascal Colrat pascalcolrat.fr / Site internet : © Tada machine tadamachine.com