MARY'S IDEAS (VERSION DE TRAVAIL)

CONCERT JAZZ ANNULÉ, dimanche 22 novembre à 16h30,
suite aux mesures gouvernementales pour lutter contre la pandémie.

UMLAUT BIG BAND PLAYS MARY LOU WILLIAMS

Mise en lumière d’une figure féminine incontournable de l’histoire du jazz

Le Umlaut Big Band est associé à la vie brève - Théâtre de l’Aquarium, qui coproduit et accompagne en résidence de création ce projet sur une icône féminine du jazz, Mary Lou Williams (1910-1981).

Le 22 novembre, le Umlaut Big Band proposera en exclusivité au public du Théâtre de l’Aquarium une première écoute et découverte de ce projet musical exceptionnel en cours de création, qui fera l’objet d’une édition discographique, enregistrée et présentée à la Philharmonie de Paris le 30 janvier 2021.

D’abord pianiste et arrangeuse pour l’orchestre d’Andy Kirk, Mary Lou Williams était une des rares femmes afro-américaines présentes sur la scène très masculine du jazz à partir des années 30, où racisme et sexisme entravaient sa pleine mise en lumière. Peu reconnue en son temps, elle vivait dans l’ombre de ceux dont elle fut pourtant la mentore : Thelonius Monk, Bud Powell et Dizzy Gillespie, elle écrivit aussi pour Duke Ellington, Benny Goodman et collabora avec Cecil Taylor et Buster Williams jusque dans les années 70, où sa carrière s’est étendue. Citons “Lonely Moments” écrit pour l'orchestre de Benny Goodman en 1948, “Walkin' and Swingin'” écrit pour l'orchestre d'Andy Kirk en 1936, “Shorty Boo” enregistré en 1949, “Black Christ of the Andes” composé pour chœur en 1963 ou encore la “Zodiac Suite” en douze mouvements, qu'elle a composée en 1945.

Après un travail sur Don Redman, le Umlaut Big Band poursuit sa série de portraits des compositeurs et arrangeurs méconnus de l’histoire du jazz. En 2019, Pierre-Antoine Badaroux et Benjamin Dousteyssier se sont rendus aux États-Unis pour mener un important travail de recherche sur Mary Lou Williams, notamment à l’Institute of Jazz Studies de Newark où ses archives personnelles sont réunies : les manuscrits et partitions - pour la plupart inédits - qu’ils y ont trouvé, sont les ressources de ce projet, qui met en lumière une grande artiste, injustement oubliée.

À partir d'une sélection de morceaux originaux qui traversent l’ensemble de son œuvre, le Umlaut Big Band révèle avec ce concert, assorti d’un projet de double album, dont nous fêterons la sortie lors de l’édition de printemps 2021 du Festival BRUIT, une artiste passionnante, exigeante et forte, qui a contribué à cinq décennies d’histoire du jazz américain.

Direction artistique, saxophone alto Pierre-Antoine Badaroux
Saxophone alto, clarinette Antonin-Tri Hoang
Saxophone ténor, clarinette Pierre Borel
Saxophone ténor, clarinette Geoffroy Gesser
Saxophone alto, baryton, basse Benjamin Dousteyssier
Trompette Pauline Leblond
Trompette Gabriel Levasseur
Trompette Brice Pichard
Trombone Michaël Ballue
Trombone Alexis Persigan
Guitare, banjo Romain Vuillemin
Piano Matthieu Naulleau
Contrebasse Sébastien Beliah
Batterie Antonin Gerbal

Co-direction Nawel Benziane

Production Association UMLAUT
Un projet soutenu par la Spedidam, l'alliée d'une vie d'artiste
En coproduction et avec le soutien de la Philharmonie de Paris
Coproduction et accueil en résidence de création, la vie brève – Théâtre de l’Aquarium
Avec le soutien de la Région Île-de-France au titre de la résidence territoriale du Umlaut Big Band au Théâtre de l'Aquarium en 2020-21
En partenariat avec la Mary Lou Williams Foundation

Photo : Mary Lou Williams - 1947 © W. Eugene Smith