L'AQUARIUM / PROJET DE F. RANCILLAC
  • JPEG - 449.5 ko
    Francois Rancillac, directeur du Théâtre de l’Aquarium © DR
    JPEG - 449.5 ko
    Francois Rancillac, directeur du Théâtre de l’Aquarium © DR

    Francois Rancillac, directeur du Théâtre de l’Aquarium © DR

  • JPEG - 380.7 ko
    Aurélie
    Aurélie Van Den Daele, artiste associée
    JPEG - 380.7 ko
    Aurélie
    Aurélie Van Den Daele, artiste associée

    Aurélie Van Den Daele, artiste associée

François Rancillac signe sa dernière saison. Après 10 ans à la direction du Théâtre de l’Aquarium, il a choisi de poursuivre son chemin de metteur en scène avec sa compagnie Théâtre sur Paroles qu’il vient de créer. Il interviendra encore au Théâtre de l’Aquarium en accompagnant les projets et les activités de médiation qu’il a mis en place.

SAISON 18/19 : QUESTION DE CHOIX

À la croisée des chemins…

La vie est faite de choix. C’en est un conséquent que de quitter l’Aquarium cette saison, comme je l’ai annoncé depuis longtemps, après dix années (déjà !) de bons et loyaux services à la tête de cette si belle et fragile maison. Pour réinventer autrement ma vie de metteur en scène (en compagnie « indépendante »). Et pour transmettre le gouvernail à un.e autre artiste (ou troupe ou collectif) qui écrira, avec l’équipe permanente (formidable) et pour les spectateurs, une nouvelle page à cette épopée quasi cinquantenaire de l’Aquarium. Ce théâtre est une compagnie (et non une institution « normale »), qui a pu jusqu’ici s’accorder avec le Ministère de la culture sur le nom le plus juste parmi ceux qu’elle lui proposait (c’est ainsi que Julie Brochen puis moi-même avons été choisis). De ce dialogue rapproché, le Ministère de la Culture n’en veut apparemment plus et nous a imposé, avec la Ville de Paris (propriétaire des murs), un « appel à projets », comme n’importe quelle entreprise, fût-elle culturelle… Cette tentative de reprise en main politique (une de plus !) signera-t-elle la fin d’une histoire ? Et, à travers elle, celle à venir de toute la Cartoucherie comme espace d’utopie théâtrale, conçue et portée par des artistes ? Ce serait le pire choix à faire…

Cette dernière saison, donc, est justement dédiée aux « grands choix », à ceux qui nous guettent à chaque carrefour de l’existence - en société, en politique comme en amour. Un mot, un geste ou même un silence, et tout peut changer. C’est là notre charge de liberté, de responsabilité. C’est ce qui fait de nous des êtres humains. Pourquoi alors, dans notre démocratie, la liberté de choix et de conscience, garantie par la laïcité, est-elle aujourd’hui si malmenée ? Ce sera au cœur de la pièce que j’ai commandée à Mariette Navarro. Aurélie Van Den Daele, notre fidèle artiste associée, auscultera de son côté, avec David Hare, le dévoiement d’une politique de projets et de débats en stratégie de « com’ », avec toutes ses dérives démagogiques. Antoine Caubet, notre premier artiste associé, nous reviendra pour créer ce miracle de Jon Fosse qu’est Matin et soir, qui résume toute une vie d’homme entre apparition et disparition. À la vie, à la mort, c’est aussi le choix de ce vieux couple rêvé par Ionesco et qu’ont ressuscité Bernard Levy et ses magnifiques interprètes ! A la vie, à l’amour, c’est le choix que pensent faire les jouvenceaux marivaudiens du Jeu de l’amour et du hasard, qui ont oublié de lire Marx (mais Benoît Lambert y suppléera) ! Etc etc : cette dernière saison sous mon « règne » sera donc encore une saison de choix – à découvrir en salle et sur scène (à travers la foultitude d’ateliers de jeu, de danse, d’écriture, d’éloquence… proposés). Dans un Aquarium qui a encore le choix de sa liberté.

François Rancillac,
directeur du Théâtre de l’Aquarium
10 juillet 2018



 

L'AQUARIUM ET LE COLLECTIF H/F

L’Aquarium a rejoint l’association H/F Île-de-France qui a pour objectif de parvenir à une égalité femmes/hommes dans les politiques et pratiques artistiques et culturelles.

En 2015/16, une saison 4 Égalité Hommes/ Femmes est portée par une vingtaine de théâtres franciliens. Elle constitue un engagement sur 3 ans tendant à l’équilibre dans les programmations et productions et dans la gouvernance interne des établissements.

Les chiffres édifiants à méditer (étude réalisée par la SACD)

en savoir plus


/ Identité du Théâtre de l'Aquarium (affiches et tracts) : © Pascal Colrat pascalcolrat.fr / Site internet : © Tada machine tadamachine.com