ÉVÉNEMENTS SPECTACULAIRES

INSTALLATIONS / CRÉATION, PÉDAGOGIE
Vendredi 20 mai de 14h à 19h, samedi 21 mai de 13h à 19h, dimanche 22 mai de 10h à 15h - entrée libre

Initiés aux démarches d’éco-conception, les étudiants et étudiantes de 3ème année de l'École nationale supérieure des Arts Décoratifs, section Scénographie, déploient dans les recoins du théâtre et les bosquets de la Cartoucherie des installations-performances conçues à partir de matériaux réemployés de la ressourcerie du théâtre.

Fruit de leur recherche artistique et d’une approche visant à réduire leur impact environnemental, ces Événements spectaculaires réunissent des œuvres aux techniques plurielles, remuantes et bouillonnantes, à découvrir lors d’une déambulation libre, parfois participative. Entrée libre !

En partenariat avec L’École nationale supérieure des Arts Décoratifs

Écoconception

Dans le cadre des Événements spectaculaires, la vie brève accompagne les étudiants de l'École nationale supérieure des Arts Décoratifs dans l’analyse du cycle de vie de chaque installation. L’objectif est de réduire au minimum l’extraction de matières premières nouvelles, ainsi que la quantité de déchets générés.

Quelques termes clés qui accompagnent notre démarche…

Réemploi

  • Toute opération par laquelle des éléments de décors ou des matériaux qui ne sont pas des déchets sont utilisés de nouveau pour un usage identique à celui pour lequel ils avaient été conçus. (Exemples : châssis redimensionnés, éléments de décors ou mobilier réemployés…).

Réutilisation

  • Toute opération par laquelle des éléments de décors ou des matériaux qui sont devenus des déchets, sont utilisés de nouveau. (Exemples : voiles de parachute devenues costumes, châssis démontés devenus tasseaux…).

Les projets

Espace Flou de Ang Li
Des groupes d’éléments domestiques disposés sur la pelouse devant le théâtre et une vidéo projetée à l’intérieur : diverses tentatives de briser les frontières entre espace public/espace privé, réalité/fiction, acteur/spectateur…

A quiet garden made to grow exotic plants de Christianne Pit
À deux kilomètres du Théâtre de l'Aquarium s'étend l’énigmatique jardin d'agronomie tropicale, aux multiples strates historiques, qui relie le bois de Vincennes aux anciennes colonies françaises. À travers une promenade sonore, les visiteurs sont emmenés à la recherche du sens des lieux. Quel avenir pour ce jardin, qui doit se remettre de ses blessures et affronter son passé ?

Veillée de Audrey Caume
Murmures sous les gradins... Des esprits occupent-ils les lieux ?
Peut-être vous proposeront-ils une traversée singulière du théâtre, à travers les indénombrables représentations qui s’y sont succédées.

Papa n’en pouvait plus de l’automne, il est enfin printemps de Jihoo Eum
Dans un jardin, une cérémonie chamanique lance un secret attrapé. Le secret de Papa. Le froid le rendait seul et triste. Il est devenu amer. Les fleurs et les herbes peignent la scène : après un printemps plein d’amertume arrive une renaissance, un autre printemps. On commence à respirer.

Play / Replay de Martin Huot
Un film, une télé sur scène. Pas de mots, que des objets. L’image commande, désirée. Rejoué sans cesse, rien ne s’arrête.

Mille pieds sous terre de Adèle Jacquier
D’intrigantes fourmis ouvrières, inlassables, besogneuses, transportent sans relâche de la terre. Un espace secret : les silhouettes accumulent cette terre, avec une certaine détermination. Une énigmatique construction. Ni plans, ni finalité ?

Panem de Ilaria Andreotti
Secrètement située à quelques centimètres au-dessus de nous, Panem. Ses habitants perchés se mettent à lire, tournés en eux-mêmes, réalité étrangement proche.

Base-arrière de Héloïse Delcros
Trinité
La Cartoucherie - Université Paris VIII Vincennes - l’École normale supérieure des Arts Décoratifs
Trilogie
Intérieur jour.
Un bout d’université…
Acte I - Les étudiants s’installent
Acte II - Affairés, les étudiants occupent le lieu
Acte III - Tournage d’une possible fin de l’Université

bing bing dvd de Paul-Auguste Richard
L’économiseur d’écran se met en veille, l’économiseur d’espace balaie chaque recoin de la mansarde. Le décompte est lancé, toutes les soixante-cinq minutes, la grande aiguille croise la petite, le locataire vient lire un texte soufflé par le mur.

L’alphabet des banlieues de Lou-Ann Spirin
ELBA, SARA, ELAO, COHI, TUVA..., ces noms abscons accompagnent le quotidien des usagers du RER. Espace de transition, espace de rêverie, espace de réflexion, espace d’observation… Comment les territoires traversés se reflètent-ils dans ce microcosme?

Pendant que le vent n’y est pas de Violette Rivière
« Voilà vingt ans que les vents ont déserté notre pays natal. Vingt ans que nous sommes partis, refusant de prendre part à la bataille entraînant la disparition des vents. Aujourd’hui, il est temps de réparer, de faire exister ces vents perdus. »

Anabasis de Romain Southichack
ANABASIS \a.na.baz.is\ n. f. 1. Ascension de l’esprit. Une anabase spirituelle
2. (sens fig.) Sensation de se sentir hors-contexte, dans un hors-lieu et hors du temps.
3. Questionnement sur l’adaptation d’un lieu à son contexte et sa réciproque.
4. Repeindre l’extérieur pour permettre un voyage vers l'intérieur.

Accompagnement pédagogique

Accompagnement École nationale supérieure des Arts Décoratifs :
Brice Leboucq, Anne Attali, Matisse Wessels & Laurent Cupif, professeurs 3ème année scénographie
Sophie Rézart de Wouves et Rodolphe Auté, techniciens en scénographie

Accompagnement la vie brève - Théâtre de l’Aquarium :
Clémentine Boucher, cheffe de projet ressourcerie et atelier d’écoconception de décors
Sylvain Peyran, régisseur général

Accès

Entrée libre, sans réservation.

📣 La navette de La Cartoucherie ne circule pas toujours pendant les horaires d’ouverture des Événements spectaculaires, merci de privilégier des modes de transports alternatifs.

affiche © Paul-Auguste Richard - École nationale supérieure des Arts Décoratifs
© Leslie Fernandez
© DR