ELLE APLATIT LES PLATANES, Benoît Carré, Caroline Darchen

Artistes en résidence de création

Pour cette nouvelle résidence de création, Caroline Darchen et son complice Benoît Carré poursuivent le travail autour du projet sur le langage amoureux inspiré de Sagan.

Dans une émission d’Apostrophes intitulée « Parlez-moi d’amour », Bernard Pivot invite Françoise Sagan, Roland Barthes et Anne Golon à présenter leurs derniers ouvrages. Chacun de ces écrits creuse la question de l’amour ou de l’état amoureux.

« Dans l’époque actuelle, cette espèce d’amour passion, d’amour romantique, n’est plus à la mode. Ce qui apparaît obscène aujourd’hui, ce n’est pas la sexualité, c’est la sentimentalité. » dit Roland Barthes au cours de cet échange.

Benoît Carré et Caroline Darchen partent d'une situation de télévision, cette émission de 1977, pour aller vers le langage amoureux en lui-même, et cherche à l’incarner tout en jouant l’intrigue d’Un certain sourire de Françoise Sagan.

Mise en scène : Caroline Darchen
Avec : Benoît Carré et Caroline Darchen

Avec le soutien en résidence de création de la vie brève - Théâtre de l’Aquarium

ELLE APLATIT LES PLATANES, Benoît Carré, Caroline Darchen, Pierre Devérines, Julie Lesgages et Yann Richard
© Caroline Darchen