TOUTES LES PETITES CHOSES QUE J’AI PU VOIR, Olivia Corsini

En résidence de création, Olivia Corsini adapte des nouvelles de Raymond Carver par une écriture collective ancrée dans l'empirisme du plateau. Une recherche sur la langue, le corps, la forme et la force narrative des images.

Dans ses nouvelles, Carver nous décrit l’Amérique des années 1970, l’Amérique d’après l’âge d’or. L’American way of life vacille et une réalité́ sociale plus sombre transparaît. Ses textes témoignent des dérèglements d’humeurs et des pertes de repères que vivent ses contemporains. Or, la vague de spleen engendrée par une société matérialiste et déshumanisante nous atteint à notre tour et il nous raconte prophétiquement la solitude de notre temps. Avec Toutes les petites choses que j’ai pu voir, nous voulons convier les spectateurs à un dialogue serré avec eux-mêmes. Le projet ouvre ainsi la possibilité d’une introspection vertigineuse.

D’après des nouvelles de : Raymond Carver
Mise en scène : Olivia Corsini
Collaboration artistique : Leila Adham
Assistance à la mise en scène : Christophe Maillot
Création lumière : Marco Giusti
Avec : Erwan Daouphars, Fanny Decoust, Gaïa Saitta, Tom Menanteau (en cours)

Production : Espace des Arts (Châlons sur Saône), Mc2 Grenoble, Théâtre Molière( Sète), Bonlieu - Scène nationale (Annecy), Theatre Liberté (Toulon)
Avec le soutien en résidence de création de la vie brève – Théâtre de l’Aquarium

© Grégory Crewdson