COMBATTIMENTO, LA THÉORIE DU CYGNE NOIR, Ensemble Correspondances - Sébastien Daucé, Silvia Costa

L'Ensemble Correspondances dirigé par Sébastien Daucé, associé à l'Aquarium, répète pour la prochaine édition du Festival d’Aix-en-Provence Combattimento, la théorie du cygne noir de Monteverdi, Rossi et Cavalli, dans la mise en scène et les décors de Silvia Costa.

« Ne pleurons pas sur ceux qui pleurent, cela ne sert à rien ni à personne. Explorons, plutôt, les champs de possibilités, c’est-à-dire les chances de transformation ou d’émancipation éventuellement liées à toutes ces figures en larmes. »
Georges Didi-Huberman, Peuples en larmes, peuples en armes (2016)

Par quelle fatalité Tancrède s’est-il retrouvé sur le champ de bataille à affronter sans qu’il le sache celle qu’il aime, Clorinde, et la tuer ? Cet événement improbable mais qui a pourtant eu lieu est un cygne noir : une catastrophe impensable à laquelle la communauté va devoir donner un sens si elle veut sécher ses larmes et construire sur des ruines une cité future plus lumineuse. Avec Le Combat de Tancrède et Clorinde, ce chef-d’œuvre inouï de l’époque baroque, Monteverdi apparaît lui aussi comme un événement musical inattendu et formidablement fécond.

Dans Combattimento, la théorie du cygne noir, le chef d’orchestre Sébastien Daucé et la metteuse en scène Silvia Costa imaginent un parcours symbolique à travers les plus puissants affects de la musique baroque italienne. Pour ce faire, ils réunissent lamentations et madrigaux, airs et pièces instrumentales composés par Monteverdi, Rossi, Cavalli et leurs contemporains, alors qu’elle est à son sommet. Pour l’assemblée des spectateurs, la force des émotions fournira l’occasion d’une puissante catharsis.

Mise en scène et décors : Silvia Costa
Direction musicale : Sébastien Daucé
Costumes : Laura Dondoli
Lumière : Bernd Purkrabek
Dramaturgie : Antonio Cuenca Ruiz

Tancredi : Étienne Bazola
Clorinda / Filia : Julie Roset
Testo / Sonno : Valerio Contaldo
Madre / Aurora : Caroline Weynants
Ecuba / Notte : Lucile Richardot
Staton : Blandine de Sansal
Morfeo : Antonin Rondepierre
Panto / Alfesibeo : Nicolas Brooymans
Violons : Josèphe Cottet et Béatrice Linon
Violes : Mathilde Vialle et Mathias Ferré
Basse de violon : Antoine Touche
Violone : Étienne Floutier
Sacqueboute : Alexis Lahens
Cornet : Sarah Dubus
Théorbes : Thibaut Roussel et Gabriel Rignol
Clavecin: Matthieu Boutineau
Orgue, clavecin & direction : Sébastien Daucé

Production Festival International d’Art Lyrique d’Aix-en-Provence
En coproduction avec le théâtre de Caen
Avec le soutien de la vie brève - Théâtre de l’Aquarium

Création du 3 au 18 juillet 2021 au Théâtre du Jeu de Paume, Aix-en-Provence

Entretien avec la metteuse en scène Silvia Costa

© Molina Visuals