O LA BELLE HARMONIE, Ensemble Correspondances – Sébastien Daucé

Dernière répétition avant un concert à l'Abbaye du Mont St-Michel le 21 juin ! L’Ensemble Correspondances répète des œuvres que Charpentier a composées pour Molière et Louis XIV.

Marc-Antoine Charpentier est aujourd’hui reconnu comme l’un des plus grands compositeurs de musique sacrée du Grand Siècle. Il faut passer les sublimes pages des Leçons de Ténèbres, des Motets pour les Guise, des Psaumes pour les Jésuites pour tomber sur quelques feuillets truculents et s’apercevoir qu’il n’était pas indifférent à l’humour.

Est-ce à ce titre que Molière repère, dès le début des années 1670, ce jeune compositeur tout juste rentré d’Italie ? Ainsi rejoint-il la troupe des Comédiens français. Des œuvres qui naissent de cette collaboration, la plus célèbre est Le Malade imaginaire mais bien d’autres encore nous sont parvenues. Les planches d’un théâtre comique comme celui de Molière sont évidemment le lieu idéal de l’humour en musique.

Dessus : Élodie Fonnard, Éva Plouvier et Caroline Weynants
Bas-dessus : Blandine de Sansal
Haute-contre : Clément Debieuvre
Basse-taille : Étienne Bazola
Basse : Maxime Saïu
Violon : Paul Monteiro et Simon Pierre
Flûte : Matthieu Bertaud et Lucile Perret
Théorbe : Thibaut Roussel
Viole de gambe : Mathilde Vialle / Noémie Lenhof
Basse de violon : Mathurin Matharel
Clavecin : Mathieu Valfré
Clavecin et direction : Sébastien Daucé
Jeu : Soufiane Guerraoui
Mise en espace : Emily Wilson

Production : Ensemble Correspondances
Avec le soutien en résidence de création de la vie brève - Théâtre de l’Aquarium

ENSEMBLE CORRESPONDANCES, SÉBASTIEN DAUCÉ
© Molina Visuals