MALINA, compagnie Anna K / Aleksandra de Cizancourt

Équipe en résidence de création

À l'occasion de sa résidence, la metteure en scène Aleksandra de Cizancourt, avec deux actrices, deux acteurs et une pianiste au plateau, veut faire basculer le projet Malina, inspiré du roman d'Ingeborg Bachmann, vers l'opéra.

Appartement à Vienne, Autriche.
Une femme s’y réapproprie son désir.
Elle est auteure et fantasme un roman qu’elle n’a jamais écrit.
Elle croit que son désir se loge en son amour tyrannique pour Ivan, son amant Dieu de la finance. Première porte à passer : Amour.
Elle croit que son désir se loge dans la réappropriation d’une mémoire de crimes fascistes dans un monde en mouvement qui lui fait peur. Si mon Père est bourreau, qu’est-ce que je suis ? Deuxième porte : Guerre.
Elle se cache sous l’aile de son mari Malina, emprisonnée dans son image de femme, elle déclare la guerre à son petit pays, à ce que l’on attend d’elle et à elle-même pour faire bifurquer l’histoire. Troisième porte : Art.
Ingeborg Bachmann signe une autobiographie imaginaire dans une Vienne des années 70, visionnaire d’une Europe qui rumine.

Malina d’après le roman de Ingeborg Bachmann
Mise en scène et adaptation : Aleksandra de Cizancourt
Collaboration artistique : Eva Rysova (République Tchèque/Pologne)
Avec : Aleksandra de Cizancourt, Éric Charon, Catherine Pavet, David Seigneur
Travail plastique : Sophie Girod
Composition musicale : Catherine Pavet
Chorégraphie Butô : Katarzyna Pastuszak (Pologne)
Costumes : Julie Scobeltzine

Avec les soutiens en résidence de création : Théâtre Gérard Philipe, centre dramatique national de Saint-Denis ; la vie brève - Théâtre de l’Aquarium ; Centquatre Paris ; Médiathèque Violette Leduc - Paris

Malina © Sophie Girod
Malina © Sophie Girod