Transmettre « l’artisanat furieux » de la vie brève

Pour les élèves et les étudiants franciliens

Transposant ses méthodes de création à ses propositions aux publics, la vie brève souhaite rendre joyeuse et active la construction du rapport aux œuvres.

Nous accueillons de nombreux élèves lors des représentations du festival BRUIT et les invitons à découvrir le théâtre, à rencontrer les artistes et à participer à différents ateliers de pratiques artistiques. Tous ces projets poursuivent les mêmes ambitions : développer une dynamique artistique et culturelle forte au sein de chaque établissement et sur le territoire, accompagner les élèves dans leur découverte du spectacle vivant, à travers la diversité des œuvres, des disciplines et des métiers, et leur offrir des ressources de créativité, de valorisation et de réflexion.

Les ateliers reposent tous sur la même idée : rendre les élèves « créateurs » pour qu’ils s’approprient l’espace théâtral de façon personnelle et dynamique. Quel que soit l’atelier, l’enjeu est de créer des moments d’ébullition, pendant lesquels les jeunes s’emparent des mots, des silences, des grandes et petites histoires pour construire leur propre rapport au théâtre et au monde.

Outre des partenariats ponctuels avec les établissements qui le souhaitent, le Théâtre est investi dans un projet sur trois ans avec sept établissements franciliens. Intitulé Ébullitions, il est soutenu par la Région Île-de-France.

Ébullitions

Pendant trois années, de septembre 2019 à juin 2022, la vie brève, soutenue par la Région Île-de-France, mène un projet d’éducation et de sensibilisation artistique avec sept lycées et CFA franciliens.

De la seconde à la terminale, près de 1000 élèves participent chaque année à des parcours composés avec leurs enseignants au plus près de leurs enjeux pédagogiques et répondant aux grands principes de l’éducation artistique. Chaque parcours se veut le plus complet possible, alliant la découverte de spectacles, des rencontres avec les artistes, une découverte des métiers du spectacle, du Théâtre et de ses recoins, et des ateliers de pratique.

Afin de stimuler la créativité des élèves, les ateliers font des allers-retours entre l’expression personnelle et l’appropriation des grandes œuvres de notre histoire. Pour mieux saisir l’articulation des deux, pour comprendre que « faire récit » passe à la fois par quelque chose d’intime et par un imaginaire collectif qui réinvente sans cesse les grands mythes.

Parallèlement, des artistes investissent chaque établissement partenaire d’Impromptus pour des journées d’interventions artistique dans tous les recoins des lycées !

Les partenaires

Lycée professionnel La Source à Nogent-sur-Marne
Lycée Langevin Wallon à Champigny-sur-Marne
Lycée Louise Michel à Champigny-sur-Marne
Lycée Marcellin Berthelot à Saint-Maur des Fossés
Lycée Paul Doumer au Perreux-sur-Marne
Lycée Alfred Nobel à Clichy-sous-Bois

Avec le soutien financier de La Région Île-de-France, dans le cadre du dispositif CREAC (Convention Régionale à l’Éducation Artistique et Culturelle), qui soutient la réussite scolaire, sociale et professionnelle des jeunes et leur accès à la citoyenneté.

Les ateliers de création radiophonique : Charivaris

Le temps d’une journée au Théâtre dédiée à la création radiophonique, conçue par les comédiennes Louise Guillaume et Chloé Giraud à partir d’exercices autour de la notion de monologue intérieur, les classes expérimentent l’écriture automatique, le collage de ces récits et leur mise en voix.

Un travail de création libre et anonyme qui invite les jeunes à faire part de « là où ils en sont en ce moment ». L’enjeu est de laisser jaillir les pensées censurées, d’essayer de ne pas les fuir et, tout en écrivant, d’intégrer aussi celles qui s’ajoutent et se superposent… de rendre compte, en intégrant les contingences de l’écriture radiophonique, de toutes les dimensions de nos flux de pensée.

L’addition de plusieurs de ces pièces radiophoniques recompose un récit polyphonique de jeunes élèves franciliens et donne à entendre un état des lieux intime et singulier de la jeunesse.

Les Impromptus - théâtre

Portés par Marion Sicre, Louise Guillaume, Jean Hostache et Lawrence Williams, quatre comédiens/musiciens membres de la vie brève, ces impromptus théâtraux se déploient dans les classes et les espaces communs d’établissements partenaires, au plus près des élèves en venant les surprendre dans les lieux ordinaires de leurs lycées.

Pour la première édition de ces Impromptus en mai 2021, la performance imaginée en écho aux motifs du spectacle Le Crocodile trompeur / Didon & Énée retraçait en douze minutes les amours funestes de Didon et Énée. Une façon de susciter la curiosité pour la pratique du théâtre et de questionner les possibilités de nos imaginaires tout en découvrant l’histoire de Didon et Énée !

Impromptus théâtre © Leslie Fernandez
Charivaris © Louise Guillaume
Ébullitions © Louise Guillaume